1996, Vallée du Rock’n Drole

Du 7 au 11 mai 1996

La Vallée du Rock'n Drole, c'est l'ouverture du monde, de la création artistique au peuple, celui de Périgourdins jeunes et moins jeunes, nés ici ou ailleurs, en désir d'expression, bref pour tous ceux et celles qui, de près ou de loin, vivent avec passion ces missions d'êtres humains "vivants"... Et oui, il y a des périgourdins acteurs de leur temps...
La Vallée nous fait entendre nos différences, descendre au cœur de nos émotions pour y découvrir bien autre chose que la simple mémoire collective. Dans la Vallée, nous revendiquons notre appartenance au peuple de l'imaginaire...
Cette année-là, La Vallée reçoit : ...
La création a décidé d'aller à la rencontre des sons d'une cité : courant de la rivière, clameurs du marché, brouhaha des cafés, échos du cinéma, des fours à chaux et du travail de la terre. Autant d'évolutions sonores qui constituent la trame du spectacle. Trois créateurs venus d'horizons différents et complémentaires, Dut, Michel Haze et Jakes Aymonino, ont accepté de travailler ensemble et de fusionner leur savoir.
Le signal de départ est donné du haut du clocher. Le public est convié à aller de découverte en découverte, croisant sur son passage, groupe de musiciens et chanteurs, enseignes géantes, rockers cyclistes, caddies baladeurs. Le cortège d'une noce l'amènera ensuite à un final percutant. Car la rumeur s'enfle : « Patricia et Joseph vont se marier ». Et quel mariage ! Les fiancés arrivent juchés sur le toit d'une vieille Daf entièrement recouverte de plaques minéralogiques. La mariée tient dans ses mains un bouquet qui clignote et se met à danser au son d'une musique entraînante... Et pour finir, Zebda met le feu à La Fabrique, pendant que la pluie lave les trottoirs et coule le long des murs d'images...

Appuyer sur entrée pour lancer la recherche